Prévention du crime Ottawa travaille de concert avec différents partenaires communautaires pour lutter contre les bandes de rue dans le cadre de la Stratégie d’Ottawa relative aux bandes de rue et à la violence dans les rues  (plein rapport). Cette stratégie a permis de nouer de nouveaux partenariats, d’améliorer et de mieux faire connaître les services et de rehausser la collaboration et la coordination des services parmi les organismes en faisant appel à une approche qui se décline en quatre principes :

La stratégie a été élaborée à l’aide de la recherche sur les meilleures pratiques et d’une vaste consultation. Il est régulièrement évalué pour mesurer l’impact collectif de nos multiples projets, voir:

Cohésion communautaire

La Stratégie d’Ottawa relative aux bandes de rue permet, dans le cadre du Réseau communautaire en leadership pour les familles, d’améliorer la confiance, la compréhension et la collaboration parmi les communautés d’immigrants et dans le système judiciaire canadien. Cette stratégie permet aussi aux parents des familles qui s’installent au pays de connaître les droits et les responsabilités du système de justice pénale pour les adolescents.

Ce réseau mobilise aujourd’hui près de 500 organismes et membres de la collectivité; il a formé 111 animateurs qui s’expriment dans 20 langues et a mis au point le guide intitulé Système de justice pénale pour les adolescents : Ce que les parents doivent savoir. Pour organiser un atelier dans votre quartier, veuillez communiquer avec nous par courriel.

Les partenaires de la Stratégie relative aux bandes de rue ont également mis au point le Cadre de mise en œuvre des réseaux de soutien postincident à la communauté afin de rassurer et d’appuyer les quartiers touchés par des événements traumatiques. Ce cadre vise à mieux coordonner l’intervention des collectivités dans les incidents traumatiques (par exemple les fusillades au volant des voitures, les meurtres, les violations de domicile et les arrestations majeures) qui pourraient être liés aux activités des bandes de rue et à promouvoir la résilience des collectivités.

Pour répondre aux priorités en matière de sécurité dans le quartier Pinecrest Queensway, le projet Voisins unis, agents de changement a pour objectif de conforter les partenariats réunissant les résidents et les organismes communautaires.

Prévention

Dans le cadre de la Stratégie d’Ottawa relative aux bandes de rue, nos initiatives de prévention de la violence dans les rues visent à mobiliser constructivement les jeunes et leur famille, leurs écoles et leur communauté pour prévenir la participation aux activités des bandes de rue.

Jusqu’à maintenant, nos partenaires ont :

  • mis au point un outil amélioré de dépistage des risques et amélioré l’échange de l’information parmi les organismes pour permettre aux jeunes et à leur famille d’avoir accès aux services;
  • soutenu les familles grâce à une intervention concertée pour éviter que les jeunes à risque fassent partie des bandes de rue;
  • organisé des activités de formation et d’information, dont une conférence sur les bandes de rue, afin de sensibiliser le personnel des organismes de services et des organismes communautaires.
  • intégré le Programme des intervenants auprès des jeunes d’Ottawa pour combler l’écart entre les jeunes et les services dont ils ont besoin.

Intervention

Le Temps de changer : service de « sortie »

Service d’intervention visant les bandes de rue, le Temps de changer s’inspire d’un modèle intensif d’aide psychosociale pour venir en aide aux jeunes adultes, aux adultes et aux familles touchés par la participation de l’un des leurs aux activités des bandes de rue.

Cette approche, adaptée aux besoins de chacun, prévoit un soutien et des services, par exemple la participation communautaire, l’orientation et les services de santé, l’information et la formation, l’emploi, la réunification des familles, le logement, le mentorat ainsi que la sécurité et la stabilité.

Le service d’intervention auprès des bandes de rue est offert par la Société John Howard d’Ottawa et par l’Organisme communautaire des services aux immigrants d’Ottawa (OCISO).

Il existe d’autres activités d’intervention dans le cadre de la Stratégie d’Ottawa relative aux bandes de rue :

  • Initiative provinciale de recensement des atouts en matière de bandes de rue : recensement des services offerts aux jeunes en cause dans la violence dans les rues;
  • Programme communautaire de déjudiciarisation pour les jeunes d’Ottawa : ce programme a permis de soutenir 350 jeunes à risque qui ont eu des démêlés avec la justice.

Application des lois et des règlements et répression

Les partenaires de la Stratégie relative aux bandes de rue accomplissent des progrès dans l’application des lois et des règlements et dans la répression de la violence dans les rues. Ce travail mise sur l’étroite collaboration des partenaires dans l’application des lois et des règlements et des partenaires communautaires, notamment dans les poursuites, la détermination des peines, l’incarcération et la surveillance communautaire imposée par le tribunal après la libération.

Voici un aperçu des efforts ciblés du Service de police d’Ottawa (SPO) dans le cadre de la Stratégie de lutte contre les bandes de rue et les armes à feu, ainsi que dans les programmes de l’Équipe d’intervention directe (EID) du SPO :

  • liens étroits de communication avec les dirigeants des collectivités jugées à très grand risque pour ce qui est des activités liées aux bandes de rue;
  • mesures d’application proactives pendant les événements et les concerts auxquels assistent les membres des bandes de rue ou dans les cas où des actes violents pourraient être commis;
  • contrôles de conformité ciblant les membres connus des bandes de rue déjà reconnus coupables d’actes criminels, pour veiller à ce qu’ils respectent les conditions de leur remise en liberté;
  • surveillance et ciblage des contrevenants à très grand risque et des jeunes qui pourraient être attirés par les bandes de rue et se servir d’armes à feu pour commettre des actes violents.